Le Centre d’Accueil pour Enfants Vulnérables (CAEV)
à Mfou au Cameroun

Publié le 23 novembre 2011 par Bertille. 2 Commentaires

mfou2_0 La procédure d’admission que nous avons mise en place est lourde mais indispensable. Nous réalisons une enquête sociale pour chaque enfant ainsi qu’un bilan médical approfondi. Nous essayons de mettre en place une sincère collaboration avec le Ministère des Affaires Sociales, basé sur l’intérêt de l’enfant.  Les dossiers sont nombreux, les parents ou les tuteurs se pressent à la porte. Il nous arrive de devoir choisir, nous optons alors pour l’enfant qui, selon nous, vit la situation la plus grave et la plus urgente. dortoir des enfants

Le 1er septembre, nous comptons 25 enfants dont 4 externes.  La montée en charge se fera progressivement pour que nous puissions mettre en place et maîtriser la gestion de l’établissement.

Notre projet est de travailler en collaboration avec les familles pour que l’enfant garde ses racines et ses repères, l’établissement ne doit être qu’un lieu de passage où l’insertion sociale et professionnelle se prépare dès maintenant.

Les enfants fréquentent l’école du village de Mfou. Notre travail est tout d’abord un travail éducatif, nous vivons au quotidien avec les enfants. Nous intégrons les parents ou les familles à la dynamique éducative. Nous les aidons autant que possible à développer leurs ressources.

Nous avons par exemple aidé une maman par une AGR (Activité Génératrice de Revenus) appelée également un microcrédit. En lui faisant une avance de 50 000 FCFA, elle a pu faire des beignets, les vendre et subvenir aux besoins de sa famille. Elle nous livre des beignets chaque matin pour le petit déjeuner des enfants et c’est ainsi qu’elle peut nous rembourser. D’autres mamans sont nos fournisseurs pour l’alimentation des enfants.

Pour l’instant, le Centre fonctionne mfou-5 avec 7 professionnels : Gilbert, enseignant et  Irène, aide-soignante, ont directement en charge l’éducation des enfants. Mariette est chargée de la cuisine et Mbombo du linge et de l’entretien. Soeur Justine, enseignante et moi-même, éducatrice spécialisée, tout en intervenant auprès des enfants, prenons en charge la gestion. Thomas est le veilleur de nuit.

Nous travaillons dans un esprit d’équipe et nous tenons des réunions chaque mardi pour parler de l’organisation, de la pédagogie, de l’évolution des enfants, des relations avec l’école et les services sociaux, de notre fonctionnement, etc.

La plupart des enfants ont un très grand retard scolaire. Certains sont arrivés au CM2 grâce à la « promotion collective », ils ne savent ni lire, ni écrire, de ce fait nous soignons sérieusement le soutien scolaire. Après trois mois de fonctionnement, nous constatons que les enfants s’épanouissent un peu plus chaque jour. Une maman séropositive est venue rendre visite à sa fille, elle a pleuré de joie en la voyant si épanouie. C’est pour elle un encouragement pour suivre son traitement et un espoir pour reprendre sa fille avec elle.

Soeur Henriette Alima
Directrice

2 commentaires

  1. thierry dit :

    bravo sœur Henriette et sœur Catherine pour la présentation fascinante que vous avez faites et très bon courage.de Thierry avouzoa chrétien de nsam

  2. BINDEL Guy dit :

    Bravo Henriette et Justine pour la présentation du site de M’Fou.
    Nous voyons ainsi la vie des enfants.
    Bon courage pour la suite de votre mission auprès des petits qui ont tant besoin d’être soutenus pour leur développement personnel.
    Nous sommes de tout coeur avec vous et portons les projets de la congrégation dans notre prière.

    Micheline, Marie et Guy

Laisser un commentaire

Congrégation des Sœurs de la Croix Strasbourg – 12 rue Johann Knauth – 67000 Strasbourg
Téléphone 03 88 15 44 60 – Télécopie 03 88 15 44 64 – Courriel : contact@srdelacroix.fr