Pleins feux sur…

  • Eté 2018

    Publié le 25 juin 2018 par Bertille. Aucun commentaire
    Soeur Marie-France

    Chers visiteurs de notre site internet,

    Nous nous tenons au seuil de la période estivale, chanceux d’avoir déjà pu profiter en Alsace d’un beau mois de mai et de juin. D’autres régions ont dû affronter les grandes pluies et leurs conséquences désastreuses.

    Vous aurez peut-être l’occasion de vous arrêter un moment et de faire une coupure dans le déroulement de votre vie quotidienne : changer de rythme, renouer de nouveaux contacts, profiter de la nature. Certains pourront entreprendre un voyage, d’autres s’organiseront à partir de leur domicile,  d’autres encore devront garder leur chambre pour des raisons de santé. Que ce temps soit ressourçant pour chacun.

    Si vous prenez l’autoroute A7, je ne peux que vous conseiller de faire une courte halte à l’abbaye d’Aiguebelle dans la Drôme (entre Valence et Orange).

    C’est l’abbaye-mère des moines de Tibhirine qui a été fondée en 1938. Un mémorial sobre et priant le rappelle aux « visi­teurs ». C’est aussi l’abbaye-mère des moines de Koubata fondée en 1968 dans l’Ouest du Cameroun.

    L’abbaye d’Aiguebelle est un beau monastère, bien entretenu où vivent depuis 1137 une vingtaine de moines cisterciens. Longtemps ils étaient actifs dans l’agriculture fabriquant boissons, sucreries, sirops et liqueurs. Aujourd’hui, ils produisent des truffes, des huiles de lavandin et une boisson tonifiante à base de 52 plantes.

    Leur boutique est richement achalandée de produits monas­tiques. Leur hôtellerie est fortement occupée du fait de sa situation dans la vallée du Rhône. Il existe une maison pour accueillir des familles, des groupes et des jeunes. Les jours de fête, le lieu connaît une grande affluence de visiteurs de passage.

    Très bon temps d’été à chacun.

    Soeur Marie-France Brassel
    supérieure générale

Des nouvelles…

  • Rencontre transfrontalière des Amis des Sœurs de la Croix à Bingen

    Publié le 17 mai 2018 par Bertille. 2 Commentaires

    L’Association des Amis des Sœurs de la Croix est une entité vivante et précieuse en France. Aussi, le désir d’un pendant en Allemagne avait germé depuis belle lurette. Et voilà que, lors de la « Journée des Amis », pendant le Chapitre général en avril 2018, une nouvelle dynamique a pris naissance !

    Les 9 et 10 mai 2018, une petite équipe de neuf Amis des Sœurs de la Croix de France a pris l’initiative d’aller à la rencontre d’Amis des Sœurs de la Croix outre-Rhin : une dizaine de personnes venant de tous azimuts
    Les deux groupes ont très vite lié connaissance autour du verre de l’amitié et leur échange a été plus que convivial
    Après quelques mots de bienvenue, Sr Ancilla-Maria précisa le but de la rencontre. Puis, elle expliqua le charisme fondateur de Mère Adèle et de fait, celui de la congrégation. Il est important pour les sœurs mais également pour les laïcs engagés de transmettre et de vivre de cet esprit d’amour, de compassion et de service auprès des plus petits, des pauvres et des blessés par la vie, pour un monde plus juste et plus fraternel.

    La parole fut ensuite donnée à Patrick et à Denise pour tracer l’historique de l’Association des Amis des Sœurs de la Croix qui fêtera ses 15 ans de fondation cet automne prochain. A travers le beau témoignage de ce qu’ils vivent et partagent, ils ont évoqué leurs différentes activités et l’engagement très fort des membres de l’Association française.

    Le ‘Kaffee Kuchen’ a favorisé les demandes d’information et les échanges plus personnels.
    Les Amis de langue allemande sont invités à venir fêter les 15 ans de l’Association française, le 4 novembre prochain, à la Maison-Mère de Strasbourg.
    En fin d’après-midi, la prière commune des vêpres a fait jaillir le désir que l’œuvre de Dieu, par la puissance du Saint-Esprit porte fruits.
    Nous nous sommes quittés, emplis d’une joie profonde, conscients et confiants que la ‘graine’ semée va germer.

    Sr Ancilla-Maria et Denise

  • Une belle sortie !

    Publié le 23 avril 2018 par Bertille. 1 Commentaire

    Dimanche, 22 avril, une journée « congrégation » a réuni, à Bingen (Allemagne) les sœurs africaines déléguées, les sœurs françaises et  toutes les sœurs allemandes. Une première ! Un peu le couronnement de ces quinze jours de prière et de travail intense qu’est un chapitre général ! Une étape aussi en ce 170e anniversaire de fondation des Sœurs de la Croix par Adèle de Glaubitz

    « Voyez comme il est bon, comme il est doux de demeurer en frères tous ensemble » (cf. ps. 133). Que ferions-nous l’une sans l’autre ? La fraternité est le lieu où il fait bon et où Dieu peut agir.

    Chaque sœur avait été invitée à s’exprimer sur ce qu’est la congrégation pour elle. Toute cette richesse,  recueillie et rassemblée dans un livret remis à toutes les soeurs, en souvenir et en esprit de communion.

    L’après-midi, par une journée printanière particulièrement ensoleillée, une virée sur le Rhin en bateau, a suscité la louange en nos cœurs pour les merveilles de la création.

    L’inévitable « Kaffee-Kuchen » a clôt cette journée mémorable avant de repartir, le cœur plein de souvenirs, là où chacune a son point d’ancrage et sa mission.

    Sr Marie-Simone

  • Les Soeurs de la Croix fêtent leur 170ème anniversaire de fondation

    Publié le 31 mars 2018 par Bertille. Aucun commentaire

    Cette année, notre  congrégation fête 170 ans de fondation. Les anniversaires n’ont de valeur que s’ils sont l’occasion de mesurer le chemin parcouru et de préparer l’avenir.

    En 1848, Adèle de Glaubitz a institué son œuvre en créant la congrégation dans le but d’accompagner les jeunes en situation de grande vulnérabilité.  Elle s’est formée, elle a rassemblé des personnes autour de son projet, elle a multiplié les structures, elle les a développées en s’adaptant aux réalités de la société. Sous son impulsion, la congrégation et aujourd’hui les associations gestionnaires en France et en Allemagne font grandir l’œuvre en développant leurs compétences, en prenant de nouvelles initiatives et en osant le pari sur l’avenir. L’œuvre s’est répandue au Cameroun et en RDC où elle progresse.

    Le charisme propre d’Adèle de Glaubitz lui donne une identité et une singularité que les professionnels et les administrateurs s’approprient.

    L’effectif des religieuses de la congrégation a toujours été faible, le nombre de salariés a rapidement augmenté  dès lors que sont apparues les conventions sociales. Ainsi l’œuvre a été pérennisée. Elle n’est pas excessivement répandue (4 pays) mais elle est grande par les choix posés, c’est-à-dire l’accueil de personnes lourdement handicapées et le travail en équipe institutionnelle.

    Combien de milliers de personnes marchent aujourd’hui sur les traces d’Adèle de Glaubitz !

    Nous, religieuses, sommes appelées  à  les soutenir en encourageant les idées nouvelles et interculturelles, à nous tourner avec elles vers l’avenir avec l’ardeur de construire l’œuvre de demain,  à devenir plus encore témoins de l’Evangile en étant source d’espérance pour tous ceux qui nous approchent.

    Adèle de Glaubitz, par notre manière d’être et notre approche de l’autre, laissera alors son empreinte.

     

    Soeur Marie-France Brassel

  • Commencer

    Publié le 26 septembre 2017 par Bertille. Aucun commentaire

    En ce temps de rentrée, nous allons commencer ou recommencer activités, engagements, rencontres… Oui chaque commencement est la marque de Dieu en nous, un appel à la Vie !

    «Commencer
    est toujours un courage
    car on construit avec ardeur
    même si la tempête menace.

    Commencer
    est toujours une persévérance
    car on avance avec patience
    même si le paysage est monotone.

    Commencer
    est toujours une espérance
    car on plante un arbre
    même si la terre est desséchée.

    Commencer
    c’est prendre la suite de Dieu
    puisqu’on pétrit la terre,
    le cœur, l’esprit, l’intelligence,
    tout l’être
    pour que l’homme et la femme
    se redressent enfin,
    au-dessus de l’argile et de la boue.

    Commencer
    c’est agir comme Dieu,puisqu’on entreprend sans fin
    et au long du temps la création du monde nouveau.

    C’est sûr,
    commencer
    est en nous
    la marque de Dieu ! »

    Charles Singer Saisons

     

  • Où est-il donc le Seigneur ressuscité ?

    Publié le 22 mai 2017 par Bertille. Aucun commentaire

    Où est-il donc le Seigneur ressuscité ?
    Mais il est là, où la souffrance est enlevée, où la haine est expulsée,
    où la misère est combattue, où le droit et la justice sont établis.
    Il est là, c’est Lui !
    Où peut-on le trouver, lui le Seigneur Vivant ?
    Mais il est là, où les vivants bâtissent la paix, où les vivants se donnent par amour,
    où les vivants s’unissent pour construire et là aussi où l’humanité perd son visage d’égoïsme.
    Il est là, c’est Lui !
    Mais il est là dans les villes, dans les rues, dans les banlieues, dans les villages et les bidonvilles, dans les résidences, dans les déserts, dans les mondes du tiers et du quart,
    il est là où les humains tentent de vivre et d’aimer en maintenant leur dignité.
    Vous qui croyez, vous en êtes les témoins ! Dites-le une fois pour toutes,
    sans demi-teintes, clairement et faites-le savoir :
    on peut toucher le Christ Vivant là où est défendue la vie des vivants !
                                                                                                                                                          Charles Singer

  • Un programme pour le Carême

    Publié le 5 mars 2017 par Bertille. Aucun commentaire

    « Arrête la course, ferme la radio, dépose tes livres, éloigne-toi des bavardages, isole-toi dans le calme.
    Assieds-toi et laisse venir le silence.
    S’asseoir pour Dieu, c’est comme si pour lui tu taillais un morceau dans ton temps,
    Et quand on aime, on a le temps, n’est-ce pas ?
    S’asseoir en silence. Pour une fois bâillonne tes soucis et tes envies d’en parler.
    Assieds-toi pour regarder Dieu.
    Et quand on aime, on regarde, n’est-ce pas ?
    S’asseoir avec Dieu, prendre du repos avec lui, goûter à sa présence.
    Celui qui aime s’assied près de son ami. »

    Charles Singer

  • Fête de Noël à l’Ehpad Sainte-Croix

    Publié le 19 décembre 2016 par Bertille. 2 Commentaires

    Résidents et familles, personnel et bénévoles, amis et sœurs se retrouvent à partir de 15h au Centre « La Rencontre » pour un agréable temps de partage. Monsieur Clément Metz, nouveau directeur de l’Ehpad souhaite à tous la bienvenue. Une sélection de beaux chants de Noël – en français – en allemand – en anglais nous est présentée par Fabien, chanteur et musicien. Tous ont les yeux fixés sur lui et se laissent entrainer par ces mélodies et ces paroles pleines de notes joyeuses et ferventes. La participation est active et ce beau concert se termine par de vifs applaudissements. L’animatrice Gina s’empresse de remettre à Fabien une jolie corbeille bien garnie en guise de remerciement.
    Puis tous se retrouvent dans la grande salle préparée avec soin : l’équipe de cuisine y a déposé un magnifique buffet de pâtisserie ; kouglofs, tartes, verrines, bredele, douceurs festives, avec café, tisane, vin chaud, jus de fruits. Le temps est à la fête.

    On déguste, on apprécie, on échange dans la joie et la sérénité. En repartant chacun reçoit un cadeau de Noël comme il convient après avoir chanté de tout cœur « Petit Papa Noël… n’oublie pas mon petit soulier ! »

  • Noëls d’hier et d’aujourd’hui

    Publié le par Bertille. Aucun commentaire

     Samedi 10 décembre, la chorale du lycée de Sainte-Marie-aux-Mines  a offert un magnifique concert à  la chapelle des Sœurs de la Croix,La  conclusion de Sr M. France traduit notre gratitude et notre reconnaissance.

    « Un jour un groupe d’amis a décidé de partir ensemble en vacances. Ils avaient prévu 3 semaines de marche. Après quelques temps, ils ont eu des difficultés relationnelles, des désaccords se sont manifestés, des conflits ont éclaté entre eux… Alors, l’un d’eux a sorti un carnet de chants et chaque jour ils ont chanté ensemble. Peu à peu, les conflits se sont atténués, les difficultés se sont résorbées, les désaccords sont tombés. Il s’est installé entre eux une harmonie, une paix, une joie de vivre. »
    C’est ce que j’ai relevé dans votre groupe. Il émane de vous une harmonie, aucune fausse note, une unité, bref, un message de Noël. En plus, vous reliez ce message à l’actualité en France, en Europe, dans le monde.

    Merci, merci beaucoup pour cette heure magnifique qui nous prépare à Noël. Joyeux Noël à chacun d’entre vous. Que l’unité et la paix règnent en vous, dans vos familles ; dans vos communautés.

     

     

↑ Haut de page

Nos projets et nos réalisations en cours

    Il n'y a pas d'articles actuellement en ligne pour cette rubrique

↑ Haut de page

Quoi de neuf…

Année de la Vie consacrée

  • Fête de la Vie consacrée à la Cathédrale de Strasbourg

    Publié le 8 juin 2015 par Bertille. Aucun commentaire

    Une grande foule a rempli la Cathédrale ce lundi matin 27 avril : moines et moniales, religieuses et religieux apostoliques laïcs consacrés ont répondu à l’invitation de Mgr Jean Pierre Grallet à « fêter le signe de la vie consacrée dans le diocèse »  

    « Vous trouverez la vie en donnant la vie, l’espérance en donnant l’espérance, l’amour en aimant. »

    Après une intervention sur les fondations de la cathédrale par le chanoine Daniel Perrin et une conférence sur l’actualité de la vie consacrée, par Soeur Elisabeth Robert (Supérieure générale de St François d’Assise),  des témoignages relatifs aux cinq états de vie (vie religieuse apostolique, vie monastique, vierges consacrées, laïcs consacrés dans un Institut séculier et laïcs consacrés dans des Communautés nouvelles) l’eucharistie, présidée par l’archevêque, a nourri l’assemblée avec au cœur cette parole du pape François : «  Faire mémoire avec gratitude, embrasser l’avenir avec espérance et vivre le présent avec passion ».

    La journée s’est poursuivie par un repas convivial, des temps de partage. A la suite du pape François, Mgr Grallet  a envoyé toute l’assemblée en mission à travers leur vie consacrée à Dieu « une vie qui doit parler d’elle-même, une vie de laquelle transparaît la joie et la beauté  de vivre l’Évangile et de suivre le Christ ».

    fête de la « Vie Consacrée

  • Fête de la Vie consacrée dans une Maison de retraite

    Publié le 7 juin 2015 par Bertille. Aucun commentaire

    La communauté de Paroisses du Piémont a fêté la vie consacrée. Cette région d’Alsace a été un véritable vivier pour la vie consacrée dans les années écoulées : prêtres diocésains, spiritains, assomptionniste, religieuses dans 3 congrégations :
    Soeurs de St Jean de Bassel, Soeurs de la Charité et Soeurs de la Croix.

    Actuellement 2 sœurs de la congrégation des Sœurs de St Jean de Bassel vivent sur la zone pastorale et rendent d’éminents services dans les différentes paroisses. Des membres du conseil pastoral ont eu la belle idée de célébrer la Vie Consacrée au cœur même d’une maison de retraite des Missions Africaines où de nombreux religieux et religieuses sont accueillis.
    Beau témoignage, signe visible d’une réalité invisible. Puissions-nous laisser notre vie rayonner de la beauté de l’Évangile.

  • Scrutez – 2eme lettre pour l’Année de la vie consacrée

    Publié le 26 mars 2015 par Bertille. 2 Commentaires

    Deuxième lettre adressée aux consacrés et consacrées en quête des signes de Dieu, « Toujours en route, avec cette vertu qui est celle du pèlerin : la JOIE ».
    Chers frères et sœurs,
    Poursuivons dans la joie le chemin de l’Année de la vie consacrée, afin que notre cheminement soit déjà un temps de conversion et de grâce. Par la parole et par sa vie même, le Pape François continue à nous montrer la joie et la fécondité qu’apporte une vie vécue selon l’Évangile et en même temps nous invite à agir et à être « Église en sortie » selon une logique de liberté.

    Il nous demande de laisser derrière nous « une Église mondaine qui se drape de spirituel ou de pastoral » et de respirer l’air pur de l’Esprit Saint qui nous évite de rester centrés sur nous-mêmes, cachés sous une apparence religieuse, vide de Dieu. Ne nous laissons pas dérober l’Évangile ! ».
    A télécharger  : « scrutez »

     

Prières

  • Prière pour l’année de la Vie consacrée

    Publié le 23 février 2015 par Bertille. Aucun commentaire
    Seigneur, du cœur de ton Église
    et pour le service du monde,
    Tu fais grandir l’arbre de la vie consacrée.
    Ses branches multiples
    portent des fruits innombrables de sainteté.
    Béni sois-tu !

    Au cœur des jeunes,
    Tu fais naître le désir d’un amour sans limite.
    Béni sois-tu !

    A travers nos fragilités et nos talents,
    Tu permets qu’ils découvrent
    la joie de Te servir et de Te donner leur vie,
    dans la diversité des vocations.
    Béni sois-tu !

    Par le don de ton Esprit,
    dans l’amour de l’Église,
    Tu ouvres à nombre d’entre eux
    la voie de la vie religieuse
    ou d’une consécration totale entre tes mains.
    Béni sois-tu !

    La joie de ton Évangile réveille le monde :
    donne aux consacré(e)s
    d’être artisans et prophètes de cette joie pure,
    Nous t’en supplions, Seigneur.

    Et à ceux que Tu appelles pour cette aventure,
    accorde discernement et confiance.
    Qu’ils osent une réponse concrète
    pour mettre leur pas dans les tiens.
    Nous t’en prions, Seigneur.

  • L’Église prie pour la vie consacrée

    Publié le 16 février 2015 par Bertille. Aucun commentaire

    Viens, Esprit Créateur, par ta grâce multiforme,
    illumine, vivifie, sanctifie ton Église !

    Unie dans la louange, elle te rend grâce pour le don de la Vie consacrée, répandu et confirmé dans la nouveauté des charismes au long des siècles. Guidés par ta lumière et enracinés dans le baptême, des hommes et des femmes, attentifs à tes signes dans l’histoire, ont enrichi l’Église, en vivant l’Évangile à la suite du Christ chaste et pauvre, obéissant, priant et missionnaire.

    Viens, Esprit Saint, amour éternel du Père et du Fils !

    Nous t’invoquons pour que tu gardes tous les consacrés dans la fidélité. Qu’ils vivent le primat de Dieu dans l’histoire des hommes, la communion et le service au milieu des nations, la sainteté de l’esprit des béatitudes !

    Viens, Esprit Paraclet, soutien et consolation de ton peuple !

    Inspire-leur la béatitude des pauvres pour cheminer sur la voie du Royaume. Donne-leur un cœur de consolation pour essuyer les larmes des plus petits. Enseigne-leur la puissance de la douceur pour que la Seigneurie du Christ rayonne en eux.

    Allume en eux la prophétie évangélique pour ouvrir des sentiers de solidarité et rassasier les attentes de justice. Déverse en leurs cœurs ta miséricorde pour qu’ils soient ministres de pardon et de tendresse. Revêts leur vie de ta paix pour qu’ils puissent raconter, aux carrefours du monde, la béatitude des enfants de Dieu. Fortifie leurs cœurs dans l’adversité et la tribulation, qu’ils se réjouissent dans l’espérance du Royaume à venir. Associe à la victoire de l’Agneau ceux qui, à cause du Christ et de l’Évangile, sont marqués du sceau du martyre.

    Que l’Église puisse reconnaître, en ces fils et filles, la pureté de l’Évangile et la joie de l’annonce qui sauve.

    Marie, première disciple du Christ, Vierge faite Église, intercède pour nous.

    AMEN.

    PAPE FRANÇOIS

     

  • Psaume 120 « Seigneur mon secours »

    Publié le 14 février 2015 par Bertille. Aucun commentaire

    Seigneur mon secours, en toi seul mon bonheur,
    Ma vie repose entre tes mains. (bis)

    1. J’élève les yeux au loin, d’où me vient le secours.
      Le secours me vient de Dieu, de Dieu seul.
    2. Ton pied ne chancellera, il veille sur tes pas.
      Il ne dort ni ne sommeille, ton gardien.
    3. Le soleil ne t’atteindra, ni la lune en la nuit.
      Le Seigneur est ton gardien, ton abri.
    4. Au départ et au retour, il gardera ton âme.
      A jamais le Seigneur veille sur toi.

    Chant de l’Emmanuel

     

     

↑ Haut de page

Brèves — Calendriers & Annonces

    Il n'y a pas d'annonce de nouveaux évènements pour l'instant

↑ Haut de page

Congrégation des Sœurs de la Croix Strasbourg – 12 rue Johann Knauth – 67000 Strasbourg
Téléphone 03 88 15 44 60 – Télécopie 03 88 15 44 64 – Courriel : contact@srdelacroix.fr