Chers visiteurs de notre site internet

Publié le 17 novembre 2018 par Bertille. Aucun commentaire
Soeur Marie-France

Le samedi 27 octobre, la congrégation a célébré une première profession religieuse à Strasbourg. Participer à un tel événement se fait rare dans nos pays d’Europe.
Vous pouvez vous imaginer combien nous sommes heureuses d’accueillir une sœur plus jeune, avec plus de force et plus d’entrain. Oui, nous sommes très heureuses… mais nous sommes aussi inquiètes et nous nous posons des questions.

  • Qu’avons-nous à lui offrir ?
  • Que pouvons-nous partager avec elle ?
  • Quel sera son avenir ?

Viviane est au courant de la situation de la congrégation, nous le lui avons expliqué, elle a compris ce qu’elle a pu comprendre pour l’instant.
Viviane a des contacts avec les Sœurs de la Croix depuis 2004, elle a fait son temps de postulat en 2011 et 2012 ; puis elle est retournée chez elle, attirée par les activités paroissiales, l’animation de groupes de jeunes et l’emploi qu’elle occupait mais surtout très touchée par les événements politiques qui se déroulaient en République Centrafricaine, le pays de ses racines.
Quatre années après, Viviane revient sur ses pas, sa première demande avait mûrie.
Ce n’était pas une lubie, ni un jeu de yoyo, ni une instabilité.
Elle venait de prendre un temps de recul à l’Abbaye d’Acey et elle a été saisie par la Parole de Dieu dans St Jean 21, 15-19, ce long dialogue entre Jésus et Simon-Pierre où Jésus demande à Simon-Pierre : « M’aimes-tu ? » et à la fin, il lui dit : « Suis-moi ».
Peut-on dire non à un appel de Dieu ? Elle ? Nous ?
Viviane vient de faire deux années de noviciat à Akono au Cameroun. C’est là-bas qu’est notre maison de formation, c’est là-bas qu’il y a des jeunes avec le même projet qu’elle : s’engager à suivre le Christ.
Partir en Afrique était pour elle un détachement, un grand détachement : son emploi, la paroisse, son appartement, sa voiture, ses amis, ses repères, etc.
Elle s’est adaptéeà la vie communautaire

  • à la culture africaine
  • au travail des champs
  • à la panne d’électricité
  • à la pénurie d’eau
  • au manque d’hygiène
  • à tous ces petits détails qu’elle seule connaît.

Elle a expérimenté aussi

  • la joie de la vie fraternelle
  • la vitalité de la jeunesse
  • la liberté d’une vie simple et pauvre.

Elle est revenue transformée dans sa manière de vivre et d’être, tout en étant restée elle-même.
C’est dans la confiance que nous cheminerons avec elle et qu’elle cheminera avec nous.
La Congrégation lui offrira son charisme et son expérience de vie et de service.
Nous partagerons nos idées, nos qualités, nos réflexions, notre prière.
Nous regarderons avec confiance vers l’avenir parce que nous croyons que Dieu nous rejoint dans le quotidien de notre vie.
Selon le leitmotiv de notre dernier chapitre, nous essayerons de rester ouvertes et disponibles à l’action de l’Esprit Saint pour « faire ce qu’Il nous dira », selon St Jean.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Congrégation des Sœurs de la Croix Strasbourg – 12 rue Johann Knauth – 67000 Strasbourg
Téléphone 03 88 15 44 60 – Télécopie 03 88 15 44 64 – Courriel : contact@srdelacroix.fr