Vivre une espérance… Ils ont osé !

Publié le 1 juillet 2016 par Bertille. 1 Commentaire

25ème anniversaire de l’Association Adèle de Glaubitz
et 125ème anniversaire de l’Institut Saint-André à Cernay (68),
un double anniversaire fêté avec une envergure
et un succès bien au-delà de tout ce que l’on peut imaginer !

L’Association Adèle de Glaubitz poursuit l’objectif de la fondatrice des Sœurs de la Croix : aider les personnes à vivre une espérance fondée sur le respect de chacun dans son individualité, son mystère, ses aspirations, son droit à la vie, sa dignité et sa liberté, en visant à développer les potentialités, à travers une prise en charge globale et adaptée.

Cette Association accompagne, depuis 25 ans, des enfants et des adultes en situation de handicap intellectuel, sensoriel ou moteur, des personnes âgées dépendantes ou malades ou encore des enfants en grande précarité sociale et cherche à toujours s’adapter aux nouveaux besoins des personnes en grande vulnérabilité.

Elle accueille plus de 2000 personnes en Alsace grâce à ses 1400 salariés sur 8 sites et plus de 33 structures distinctes.

Discrète, elle n’en demeure pas moins une bien grande association riche de son histoire, de ce qui l’anime et des professionnels, acteurs de son évolution.

L’Institut Saint-André à Cernay, quant à lui, fondé en 1891, par la congrégation des Sœurs de la Croix est un lieu de vie où près de 600 personnes en situation de handicap sont accompagnées au quotidien dans le cadre d’une dizaine de structures médico-sociales adaptées aux besoins et aux capacités de chacun.

Pour fêter ce double anniversaire, «Enfants du Cristal», un opéra totalement inédit et unique, mêlant pour la première fois sur scène 200 acteurs dont 100 personnes en situation de handicap, a été réalisé. Et ce, avec un partenaire aussi prestigieux que l’Opéra-Studio de Genève ! Des parents, des personnes extérieures, les groupes culturels déjà constitués à l’institut Saint-André, des professionnels du secteur médico-social ont aussi été intégrés et ont participé activement.

Le scénario proposé par des personnes travaillant à Saint-André s’appuie sur une thématique universelle : l’eau, la terre, le feu et l’air. Un comité d’écriture de 4 personnes s’est mis au travail chaque semaine, durant plusieurs mois. Un metteur en scène s’est joint au Comité d’écriture. Puis, Jean-Marie Curti, le chef d’orchestre de l’Opéra-studio de Genève a composé la musique et l’opéra. Près de trois ans auront été nécessaires pour que cet opéra titanesque voie le jour ; mais quelle foi, quelle vie, quel engagement et quelle solidarité auront été ainsi déployés !

Cette réalisation permet d’expérimenter que l’opéra est un formidable vecteur d’intégration, de découverte et de partage. L’aventure artistique permet de réunir, par la musique, des richesses et des sensibilités différentes. L’art est accessible à toute personne quelle qu’elle soit.

Nul ne sort indemne d’un spectacle aussi exceptionnel destiné à tous les publics. Dans cette incroyable aventure humaine et artistique, chacun, quelle que soit sa situation, s’accorde avec les autres et entre en scène, tel qu’il est, pour donner de la joie et de l’émotion. La réponse du public ne s’est pas fait attendre à travers l’enthousiasme des applaudissements répétés traduisant la communion et encourageant à franchir d’autres étapes vers l’intégration et l’autonomie.

L’opéra « Enfants du Cristal » est un succès inoubliable bien au-delà des espérances, une expérience forte et une étape.

Félicitations et merci à tous ceux qui y ont cru et qui croient que chaque personne est unique et a un rôle à jouer. Seuls, nous ne pouvons pas grand-chose mais, ensemble, tous les  rêves sont possibles et peuvent devenir réalité.

Bon vent à l’Association Adèle de Glaubitz, à l’Institut Saint-André et à tous ceux qui ont au cœur la flamme espérance !

(cliquer sur la photo puis sur album photos)

L1240819

 

1 commentaire

  1. Quelle belle aventure ont vécu tous ces jeunes ,
    la confiance qu’on leur a faite pour tenir leur rôle ,les liens forts qui se sont noués entre eux ,la patience sans limite de tous ceux qui les ont accompagnés pas à pas malgré les doutes et les questionnements inévitables … de précieux moments de bonheur, de complicité et de solidarité dont nous avons grand besoin, dont nous avons toujours soif dans notre monde si impitoyable.

Laisser un commentaire

Congrégation des Sœurs de la Croix Strasbourg – 12 rue Johann Knauth – 67000 Strasbourg
Téléphone 03 88 15 44 60 – Télécopie 03 88 15 44 64 – Courriel : contact@srdelacroix.fr